En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Warm Up : CONTREFAÇON, le projet techno français qui va vous hypnotiser

Dans WARM UP, on réalise un focus sur un artiste dont vous allez (sûrement) entendre parler dans les mois à venir. Aujourd’hui, place au groupe CONTREFAÇON et leur tout premier clip. On fait les présentations, en dix questions et une vidéo.

CONTREFACON

(Capture d'écran du clip de CONTREFACON)

CONTREFAÇON, c'est quatre Parisiens. Vous en saurez peu sur eux tant leurs réponses, si vous avez le loisir de les interroger, sont brutes, peu développées. On sait tout juste qu'ils se sont rencontrés sur les bancs d'un collège et qu'ils se considèrent aujourd'hui, alors que leur premier EP sortira en fin d'année, comme un "groupe [auto-produit, ndlr] de musique vidéo qui s'exprime via des clips originaux" et dont les influences musicales mélangent "Daft Punk, The Chemical Brothers, Air, Rone, Pink floyd ou encore Space Art". Merci les communiqués de presse.

La première rencontre que nous avons eue avec eux réside ainsi dans une vidéo, sur leur titre "AVIV", premier des quatre clips qu'ils diffuseront au cours des prochains mois. Une plongée dans le quotidien d'un dealer dans les dédales de Paris, entre quais de métro, appartements de petits bourgeois et scènes hallucinées à travers un médium de réalité virtuelle.

Le résultat est un puissant mélange entre les clips de Romain Gavras (on perçoit le "Stress" de Justice, sans la violence) et des références musicales à la Gesaffelstein. "Jouissif" et "prometteur " seront donc les termes qui collent particulièrement bien à cette première rencontre. 

­ Qui êtes-­vous ?

On est 4, on est CONTREFAÇON.

­ D'où est-­ce que vous venez ?

P4RIS.

­ Qu'est-­ce que vous faites dans la vie ?

On taffe à droite à gauche pour financer CONTREFAÇON.

­ Quand est­-ce que vous avez commencé la musique ? Avec quel instrument ?

En 1999 sur Acid pro 1.

­ Est-­ce que vous avez eu différents projets avant d'en arriver là ?

On a toujours bossé ensemble, c’est le premier projet commun que l’on concrétise. Maintenant on est tous focalisés sur CONTREFAÇON.

Vous nous faites voir ?

­ Quelles sont vos inspirations/influences musicales ?

Nos influences sont multiples, tant que c'est bien foutu et que ça nous plaît. On a choisi pour le premier EP des sonorités et influences reconnaissables. On est aussi sensibles à l’évolution technologique et les pratiques qui vont avec, comme la réalité virtuelle.

­ Comment est­-ce que vous composez ? Décrivez-­nous votre processus.

Lors des sessions studios, on peut partir d'un simple thème ou d'une idée de clip pour créer un son ou l’inverse. La musique et la vidéo s’influencent mutuellement à toutes les étapes du processus créatif.

­ Est­-ce que vous avez un message ? Si oui, lequel ? Si non, pourquoi ?

Non, ma mère ne lit pas Konbini.

Dommage. Si avez aviez un conseil à vos auditeurs pour écouter votre musique ?

En live sur grand écran avec un putain de sound system !

Journaliste culture depuis 1956. Musique, cinéma et un peu de photographie.